ORAN , les genets

Posté par lesamisdegg le 28 janvier 2014

 Du lycée annexe de Gambetta aux genets.

En ce début des années 60 , l’appariteur venait trop souvent chercher l’un d’entre nous pour lui annoncer qu’un membre de sa famille venait  d’être victime d’un attentat terroriste des fellagas .Pour protester contre cette insécurité , nous nous formions en longs cortèges criant notre foi en « l’Algérie Française  plurielle » de Gambetta vers le lycée de filles Ali Chekkal , avant d’affronter les crosses des « gardes rouges » qui protégeaient la nouvelle préfecture. Les marques des coups  sur nos corps pouvaient donner lieu à une « palissa » de première catégorie   , à la maison, pour avoir manqué les cours –double peine dirait on aujourd’hui-.

Avant que notre »lycée annexe de Gambetta » ne soit réquisitionné par les troupes,  d’un gouvernement d’abandon, chargées de la répression des partisans de l’Algérie Française, nous avons pratiqué le jardin des délices » des Genets » .Au bout de l’avenue des palmiers du lycée se trouvait le chemin qui descendait la falaise, le chemin des genets. A l’ombre des massifs de genets nous allions fumer la cigarette anglaise blonde sans filtre dont les vapeurs nous faisaient découvrir une légère ivresse. La sieste à l’ombre des genets pouvait être un paradis artificiel plus puissant  encore quand l’ardeur du soleil nous explosait au nez les effluves enivrantes de la plante généreuse. Et là,  le regard noyé dans la baie d’ORAN,  la lumière du monde semblait encore une fois reconquise sur les ennemis de la beauté.

2014 01 27 GG

Publié dans ARTS et LETTRES, LIEUX, TERRORISME | Pas de Commentaire »

Ni KARMOUSS , ni KAUW-KAUW !

Posté par lesamisdegg le 30 novembre 2013

Du temps de l’armée d’Afrique on engageait des hommes qui pouvaient ne pas comprendre le français. Durant l’instruction militaire, pour leur apprendre à marcher au pas, on leur mettait une poignée de figues sèches-karmouss- dans la main gauche et une autre de cacahuètes –kauw kauw- dans la main droite .Sur cette instruction répétitive, karmouss kauw-kauw, karmouss kauw-kauw…. la troupe apprenait à marcher au pas, sans comprendre le traditionnel gauche-droite, gauche-droite.

Tous ces gouvernements , tous ces parlementaires « godillots » qui depuis plus d’un demi siècle fuient leurs responsabilités -  concernant l’abandon des Français d’Algérie à la barbarie djihadiste , le massacre des Harkis ,l’épuration ethnique réalisée par les fellagas , le massacre d’Oran , le sort des disparus , les profanations des nécropoles chrétiennes et juives – voudraient nous faire marcher au pas , karmouss kauw-kauw…. , nous inciter à voter pour eux lors des prochaines échéances électorales . Pour quelles raisons devrait-on les croire capables de réaliser demain ce qu’ils n’ont pas voulu faire hier, gauche droite.. confondues ?

Ils peuvent ici et là manipuler leurs mercenaires, leurs pantins, nos babaos de service, jamais ils ne nous feront chanter ce refrain là, karmouss kauw-kauw, karmouss kauw-kauw…. !Comme disait Jean AUGEAI, nous ne sommes ni à droite ni à gauche, mais en face !

AL 2013 11 20

Publié dans ACTUALITE, CENTRES et ASSOCIATIONS, CIMETIERES, COMMEMORATIONS, COMMUNIQUÉS AAA, DISPARUS, HARKIS, HISTOIRE, LIEUX, MEMOIRE, TERRORISME | 1 Commentaire »

LES MASSACRES d’ORAN du 5 JUILLET 1962

Posté par lesamisdegg le 8 juillet 2013

Ils commencèrent dans la matinée du 5 juillet 1962, le jour officiel même de l’indépendance. Ils prirent fin officiellement le soir, mais dans les centres de détention où avait été rassemblée la population européenne, les tueries continuèrent pendant plusieurs jours.

Une fois obtenue la neutralité des forces françaises qui étaient cantonnées dans les casernes de la ville et dans le port, des unités militaires du FLN accompagnées de civils venant de l’intérieur du pays se répandirent dans tous les quartiers d’Oran, entrant dans les lieux publics pillant les magasins et entrepôts, forçant les portes des appartements, rassemblant les habitants non-musulmans désarmés, les emmenant dans des commissariats ou d’autres centres de détention (comme les Abattoirs d’Oran), les tuèrent ou les livrèrent à la foule qui lyncha, après les avoir torturés, ceux qui lui étaient livrés. Policiers et soldats français observaient les tueries, qui avaient lieu parfois à quelques mètres de leur casernement, sans qu’aucun d’entre eux ne soit intervenu. Les jours qui suivirent, la population d’Oran – qui était en majorité européenne – s’exila et quitta le pays, abandonnant tous ses biens. Le nombre de victimes du massacre d’Oran se compte en centaines de morts, hommes, femmes et enfants. Il s’agissait de terroriser et faire fuir du pays les habitants de la plus grande ville européenne après Alger.

De la même manière, les massacres, moins spectaculaires, commis dans l’Algérois et le Constantinois aboutirent à l’exil des populations non musulmanes, le gouvernement français s’étant opposé au rapatriement des harkis et de leurs familles. Les européens, prêts à vivre sur le territoire d’une Algérie indépendante, renoncèrent alors. En quelques semaines, ce sont plus d’un million de non-musulmans qui fuirent le pays victimes de la stratégie d’épuration ethnique pratiquée par le FLN. Cette politique, fondée sur le programme nationaliste des années 30, qui consistait à prôner une Algérie indépendante et uniquement arabo-musulmane, fut mise en œuvre sciemment par une politique de terreur systématique.

algerianie@live.fr                         2013 07 05

logo

 

 

Publié dans "LES EVENEMENTS" en ALGERIE, ACTUALITE, COMMEMORATIONS, COMMUNIQUÉS AAA, DISPARUS, HARKIS, islam, MEMOIRE, TERRORISME | 2 Commentaires »

INDIGNEZ VOUS !

Posté par lesamisdegg le 19 mars 2013

Au septième siècle l’invasion arabo-musulmane venue d’orient fond sur l’occident .Elle a converti par le sabre-bi el cif, bessif-, contraint à l’exil, voire nettoyé ethniquement, religieusement les chrétiens de la rive sud de la méditerranée .La majorité des juifs dut subir le statut de dhimmi.

Indignez vous !

Du quinzième au dix-neuvième siècle, après la « reconquista » catholique de la péninsule ibérique, un véritable djihad maritime-selon les auteurs musulmans de l’époque-fut mené à partir de Salé, Alger, Tunis ou Tripoli, entres autres .La piraterie barbaresque terrorisa de l’Islande à Chypre. Les bagnes d’Afrique du nord  fournirent des rançons contre des otages chrétiens d’Europe réduits en esclavage .Le tribut payé permettait seul de commercer en paix.

Indignez-vous !

La victoire des Chrétiens sur les Ottomans, de la croix sur le croissant, à Vienne en 1683 arrêta la progression de l’envahisseur musulman en Europe. Le congrès d’Aix la Chapelle de 1818 chargeât la France intégrée dans la Sainte Alliance de libérer l’Europe de la terreur barbaresque .La victoire navale de Navarrin en 1827, des Européens sur les Ottomans, libéra la Grèce du joug de ces derniers.

Réjouissez-vous !

La France se retrouva seule pour exécuter son mandat, au-delà des demandes faites au Dey d’Alger. A l’expédition d’Alger, pour libérer l’humanité de la terreur des pirates esclavagistes, succéda la prise de possession par droit de conquête  de ce qui deviendra l’Algérie. Les Juifs furent délivrés de leur dhimmitude, les Chrétiens d’Europe purent peupler et mettre en valeur  une terre libérée .

Honni soit qui Mali pense !

INDIGNEZ VOUS ! dans ACTUALITE indignez-vous-640x525

AAA/GG/2013 02 28

Publié dans ACTUALITE, HISTOIRE, islam, MEMOIRE, TERRORISME | 1 Commentaire »

FELLAGHA

Posté par lesamisdegg le 8 mars 2013

« Fellagha »

Quand ma pensée s’en va vers l’Afrique du Nord,

Je me sens, tout d’un coup, bourrelé de remords.

Que l’Algérie soit une province française,

C’est évident, bien sûr, bien qu’à tous ça ne plaise.

Que des hommes aient fait d’un bled qui n’était rien,

Ce beau pays algérien,

Nul ne peut dire le contraire…

Seulement, ces temps-ci, il faut compter, là-bas

Avec un mécontent, un certain fellagha.

Et, petit fellagha, c’est à toi que je pense

En voyant ta rancune à l’égard de la France.

J’ai beaucoup réfléchi et ma méditation

Me décide à venir te demander pardon.

Oui, pardon, fellagha, pardon pour mon grand-père

Qui vint tracer des routes et labourer la terre.

Il est tombé chez toi, il a tout chamboulé.

Où poussaient des cailloux, il a foutu du blé.

Et, mettant après cela le comble de l’ignoble,

Où poussaient des cailloux il a fait un vignoble

Pardon, cher petit Fellagha,

Oh, pardon de tous ces dégâts.

Et mon affreux grand-père (il faut qu’on le confesse)

N’était pas seul de son espèce.

Ces autres scélérats ont bâti des cités,

Ils ont installé l’eau et l’électricité.

Et tu n’en voulais pas, c’est la claire évidence,

Puisqu’avant qu’arrive la France

Tu n’avais, en dehors de la Casbah d’Alger,

Que la tente ou bien le gourbi pour te loger.

Et tu t’éclairais à l’huile.

Nos maisons, bien sûr, c’était la tuile.

De l’électricité, là encore soyons francs,

Tu ne demandais pas qu’on te mette au courant.

Tu t’es habitué à ces choses infâmes

Mais à regret et la mort dans l’âme

Stoïquement, d’ailleurs, supportant ces malheurs,

Avec courage et bonne humeur.

Mais tu engraissais, mais de mauvaise graisse

Car tu prenais le car (une invention traîtresse),

Ce même car que, pris d’un délire divin,

Tu devais, un beau jour, pousser dans le ravin.

Je comprends ta rancœur, je comprends ta colère,

Tu n’es pas au niveau des Arabes du Caire

Tu gâches et tu vis mieux qu’un fellagha égyptien.

À quoi Nasser … Nasser a rien

Nous avons massacré les lions, les panthères,

Nous avons asséché les marais millénaires.

Les moustiques sont morts. Les poux, De Profundis.

Nous avons tout tué, jusqu’à la Syphilis.

Ah! Pardon, Fellagha, pour tous ces carnages.

Nous avons fait tout cela, c’est bougrement dommage.

Car si d’autres idiots l’avaient fait, inspirés

C’est nous qui maintenant, viendrions vous libérer,

Et bouffer les marrons cuits pour ces imbéciles.

C’aurait été moins long et beaucoup plus facile.

Bien pardon, Fellagha, de t’avoir mieux nourri,

Et d’avoir à tes pieds nus, mis (oh maladresse),

Des souliers…

Dont tu voudrais nous botter les fesses.

Pierre Jean Vaillard

Publié dans ARTS et LETTRES, TERRORISME | Pas de Commentaire »

Des hommes et des dieux : Un formidable “état de grâce”

Posté par mdame le 27 septembre 2010

images.jpg

DES HOMMES ET DES DIEUX

Un formidable “état de grâce”

imagesanstitredeshommes.jpg

Un formidable état de grâce avait plané sur les “peoples” du Festival de Cannes, pendant la projection du film consacré au témoignage (martyrion) des moines de Tibhirine : Des hommes et des dieux. Le titre peut paraître ambigu, si la grâce ne l’est pas. Elle avait déjà saisi d’une énorme émotion, pendant tout le tournage, les acteurs et le réalisateur du film, Xavier Beauvois : “Sur ce tournage, j’ai passé les deux plus beaux mois de ma vie. Dans un perpétuel état de grâce. Tout était simple, limpide, facile, évident, étrange et beau. Oui, l’esprit de Tibhirine a soufflé sur nous. Il existe. J’espère qu’il touchera le Festival et fera du bien à tous.” Le vœu de Xavier Beauvois a été entendu par le demi-million de spectateurs qui sont restés sans voix devant le film, dès sa première semaine d’exploitation, comme il le sera par tous les autres dans les semaines qui viennent, quelles que soient leurs convictions et leurs pratiques religieuses, car l’Esprit souffle où il veut, et il n’est question ici que de liberté intérieure face au totalitarisme: la liberté de la Foi.

Qui a enlevé, assassiné, décapité en 1996 ces sept moines cisterciens vénérés dans les montagnes du Sud d’Alger par tout leur entourage musulman ? Les terroristes islamiques du GIA, qui l’ont revendiqué ? Les services secrets du gouvernement totalitaire de M. Bouteflika, qui les manipulaient ? Personne ne peut trancher aujourd’hui, et Beauvois a raison de ne pas s’y aventurer.

Lire la suite… »

Publié dans TERRORISME | 3 Commentaires »

L’esprit souffle encore à Tibhirine

Posté par mdame le 30 août 2010

  • L'esprit souffle encore à Tibhirine dans TERRORISME images1.vignette 

  • Nadjet Cherigui
    27/08/2010
  • L’ancien chai du monastère a été transformé en chapelle par les moines. Plus petite que l’originale, elle convenait mieux à leurs besoins. Aujourd’hui encore on y célèbre la messe. Crédits photo : Le Figaro Magazine
    Quatorze ans après le massacre des moines français, le drame hante encore toutes les mémoires. Au monastère, pourtant, la vie continue, grâce au dévouement de villageois et au courage d’un prêtre et de quelques religieuses. Nous sommes retournés sur ces lieux habités par le souvenir de sept hommes de paix.
    Tibhirine, cela signifie «les jardins», en kabyle. Tibhirine, c’est aussi un village peuplé de quelques centaines d’âmes, accroché dans les collines de la région de Médéa, en Algérie, à une petite centaine de kilomètres au sud d’Alger. Tibhirine, c’est surtout une vie sans fioritures. Le quotidien, ici, est fait de petits bonheurs simples, et surtout d’austérité. L’été, la chaleur y est écrasante. Les hivers y sont aussi longs que rigoureux. Mais face à la beauté sauvage et préservée du paysage, on comprend aisément l’attachement des villageois à ce petit bout de paradis sur terre. Un paradis devenu enfer le temps d’une guerre.
    Difficile d’imaginer qu’ici, au milieu de cette splendeur, s’est introduit le pire de l’ignominie. Pendant les dix années de guerre civile qui ont endeuillé le pays dans les années 1990, la région a été l’un des principaux bastions islamistes, et donc un haut lieu stratégique de la lutte antiterroriste menée par les militaires algériens. Au cœur de ces affrontements, une population impuissante, réduite au silence et prise en étau entre la furie meurtrière des uns et la répression violente des autres. C’est à Tibhirine, dans ce contexte particulier, que s’est joué le drame dont ont été victimes les sept moines cisterciens français, enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 par un commando d’hommes barbus. De ces hommes de paix, on ne retrouvera que les têtes, jetées dans des sacs plastique, sur le bord d’une route à l’entrée de la ville de Médéa, le 30 mai suivant. Christian (le responsable de la confrérie), Christophe (l’agriculteur), Michel (le cuisinier), Célestin (l’hôtelier qui avait la réputation d’être un bon vivant), Luc (le médecin installé depuis plus de quarante-sept ans en Algérie, qui soignait gratuitement les habitants de la région), les frères Bruno et Paul, arrivés la veille pour une brève visite au monastère, tous les sept ont été tués. Seuls Amédée et Jean-Pierre ont échappé au rapt.
    Lire la suite… »

Publié dans TERRORISME | 3 Commentaires »

LA PAROLE EST AUX VICTIMES DU TERRORISME-PARIS 01 07 2010 :

Posté par mdame le 8 juillet 2010

   cidimage002jpg01cafd94.jpgAAA logo   Algérianie                        LA PAROLE EST AUX VICTIMES DU TERRORISME-PARIS 01 07 2010 : dans TERRORISME logo_mpct 

LA PAROLE EST AUX VICTIMES DU TERRORISME-PARIS 01 07 2010 :

                                       Témoignages

  Chers amis
Je ne voudrais  pas tarder plus ,pour vous exprimer ma SATISFACTION et surtout MA GRANDE EMOTION ,à la suite de notre Réunion ce 1er juillet 2010 à la Mairie du 9ème Arrt de Paris….veuillez transmettre nos vifs remerciements à tous les participants…et en particulier aux victimes…de ce fléau,qu’est le terrorisme…véritable cancer qui ronge nos sociétés civiles…et leur dire surtout que nous sommes à leur côté…Dommage pour ceux qui n’ont pas pu venir …C’était une réussite et également  un   grand moment…
Bon Week-end….Amitiés   Alexandre  Sebban, délégué général M.P.C.T. 

Merci cher Alexandre pour ce mot fort à propos,  C’était un moment très fort et très important, qui outre l’émotion, montrait combien il est important d’unir nos forces pour ne pas céder aux intimidations qui par la mise à silence des victimes, empêche toute réflexion globale,Merci aux amis de l’Algériane, à l’AVT, au MPCT, et aux nombreuses personnes membres d’autres organisations présentes dans la salle. Merci à Fodé pour son magnifique discours final, fort et sans complaisance, qui nous permet avec les victimes de relever la tête face aux défis d’aujourd’hui et de demain.Amitiés à tous,Malka Marcovich Chers amis,   Oui, nous ne sommes pas prêts d’oublier cette soirée !La parole des victimes a été entendue. Comment dire assez merci à Nicole, Bernard et Zakia pour leurs témoignages littéralement bouleversants ? Ils ont fait affleurer avec dignité  leur souffrance indicible mais aussi su exprimer leur détermination de citoyennes et de citoyen.. Cécile Vannier était présente elle aussi aux côtés de Zakia. Quant à l’absence de Marylène, elle était très signifiante aussi.Fodé a fait une conclusion inspirante, humaniste  qui montrait à quel point il avait su écouter, intérioriser et comprendre  la parole des victimes. Merci à Lise pour son exposé remarquable qui lui aussi indique le sens de notre combat.   Jean-Pierre a bien situé le niveau du problème à l’échelle de l’humanité et rappelé la prégnance du terrorisme. Et le jour même de notre conférence, les terroristes islamistes ont à nouveau frappé cruellement au Pakistan. Après les Ahamidis, c’était au tour des Soufis d’être massacrés.   Et le monde laisserait faire sans réaction ? NON, Il faut être plus fort pour parer les coups qui vont continuer à pleuvoir.   Contre le terrorisme nous continuerons à nous rassembler avec les victimes, à faire venir de plus en plus de monde au Collectif Contre le Terrorisme dont plusieurs président-es et représentant-es d’associations membres étaient présent-es hier. En toute indépendance, librement, on a tout doucement commencé à faire bouger les lignes.   Et, oui Fodé,  nous marcherons à Paris  le 11 septembre pour ancrer la Journée Internationale Contre le Terrorisme. D’autres la marqueront, en France, jusqu’à la Réunion, et hors de France.   Et nous commémorerons le 19 septembre. Ensemble.   Dans l’immédiat, n’oublions pas d’être présents le 5 juillet à Paris avec nos amis de l’AAA pour ces victimes bafouées par l’histoire officielle.   Le 7 juillet pour le 5° anniversaire des attentats de Londres, l’Alliance Internationale Contre le Terrorisme sera aussi représentée.   Bravo à Gérard et Guillaume, nos partenaires de l’AAA et de l’AfVT.org, merci à Claire pour son précieux travail.   Amitiés. Huguette Chomski Magnis

 Merci aux 3 organisateurs !pour l’idée de parler du terrorisme avec des victimes, mais aussi a travers le temps, et les pays, et les histoires différentesrien de mieux pour montrer l’universalité du terrorisme mais aussi heureusement l’universalité de l’humanismeMerci a donc a Nicole, Bernard, et Zakiatous les trois vous m’avez émuet Zakia, comme c’était encore plus récent, et plus horrible, elle, m’a fait vraiment pleurer.Mais quelle dignité chez vous trois, malgré l’immense malheur.


Merci aux organisateurs de ne pas ns avoir laissé a l’émotion,mais d’avoir réussi , et c ‘était pas évident,de ns faire transiter vers la réflexion
Là, il faudrait a présent penser organiser le même type de rencontre avec des victimes du monde entier.Mes hommages a vous toutes et tous.JP Lledo 
Jean-Pierre, tu trouves les mots pour exprimer ce que nous avons tous/toutes ressenti hier, qu’il s’était passé quelque chose d’important.  J’ajoute que comme l’a rappelé Gérard, l’idée-même de la conférence a germé à partir de la détermination de Nicole à se battre jusqu’au bout, comme elle l’a dit en sortant du Palais de Justice. Quant au titre, si simple qu’il fallait justement y penser, c’est toi Jean-Pierre qui l’a trouvé. Donc l’union fait vraiment la force et on progresse, à l’image de cette mailing list qui s’enrichit sans cesse de nouveaux destinataires.    L’Alliance Internationale Contre le Terrorisme tiendra enfin sa 3° Conférence en 2011.  Bien sûr, comme les deux premières, ce sera une conférence militante, CONTRE et non SUR le terroisme, qui partira de la parole aux victimes.  Quant au prochain Congrès international des Victimes du Terroisme, Guillaume nous l’a annoncé, il aura lieu à Paris juste après la 4° Journée internationale Contre le Terrorisme qui marquera le 10° anniversaire de la tempête planétaire du 11 septembre.

Huguette  

 retour à la page d’accueil   fleche_064 dans TERRORISME

images  

Publié dans TERRORISME | Pas de Commentaire »

123
 

michelhenrialexandre |
POUR MES POTES |
prostitution etudiante |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecoblog le blog éco
| Néolibéralisme & Vacuit...
| Maatjes en bier