• Accueil
  • > cuisine
  • > MANTECADO, MANTECAO, MONTECAO : Les recettes de ma Tatarabouéla et de mon Aouéla

MANTECADO, MANTECAO, MONTECAO : Les recettes de ma Tatarabouéla et de mon Aouéla

Posté par lesamisdegg le 18 juin 2019

Un jeudi sans école au siècle dernier, avant Noel,  j’ai écouté le cours de cuisine de mon Aouéla à sa fille (ma mère).Je vous le rapporte ci-dessous.

MANTECADO – man’técado -à l’espagnole

Avant-guerre, la première ma fi, ton Aouéla, ma mère Agueda, elle faisait comme çà.

Dans une terrine elle se mélangeait un quart de kilo de bon saindoux – mantéca en espagnol – et autant de sucre en poudre. Et vinga de mélanger avec une cuillère ; elle ajoutait aussi une pincée de cannelle en poudre, 6 jaunes d’œuf, 2 cuillerées de grains de sésame torréfié et pulvérisé. Dans ce mélange elle versait petit à petit un quart de kilo de farine, pour obtenir une pâte consistante.

mantécados à cuire

mantécados à cuire

 

 

mantécados cuits

mantécados cuits

 

 

 

 

 

 

 

Avec cette pate elle tirait, en les roulant dans la paume de la main, des péloticass, de petites boules,  qu’elle alignait sur une plaque en fer. Elles cuisaient à four doux, sans prendre de couleur.

Refroidies et soigneusement rangés dans une grande boite en fer, elles étaient de sortie pour Noel. De toujours on en a partagé avec la famille, les amis, les voisins.

MANTECADO

MANTECADO

 MANTECAO - man’técao-

Typiques de la pâtisserie andalouse, ces gâteaux se mangent généralement pour les fêtes de fin d’année.

250g de sucre glace, 30cl d’huile d’olive ou d’arachide, 250g d’amandes en poudre – 250 g de farine, 1/2 sachet de levure chimique, 1 sachet de sucre vanillé, cannelle en poudre

Dans un saladier, mélanger l’huile, le sucre glace, les amandes en poudre et le sucre vanille puis ajouter la farine et la levure pour obtenir une pâte homogène, très souple. Former de petites boules à déposer sur une feuille de papier sulfurisé sur une plaque du four

Cuire 20 min  à 160°. Ils vont gonfler et se craqueler,  les mantécaos sont cuits dès qu’ils se craquellent ;  ils doivent être blancs en surface et à peine dorés en bas. . A la sortie du four, les saupoudrer de cannelle.

Ils se mangent froids et se conservent bien dans une boite en fer

mantécao

mantécao

 

pat mantecaos

 

 

 

 

 

 

 

 

Montécao d’Alger

Les boulangers espagnols Vendent de petits gâteaux dorés fort appétissants. On les appelle des «Montécaos».

Dans un saladier, mettre une demi-livre de graisse et une demi-livre de sucre en poudre; bien tourner jusqu’à ce qu’on on-tienne une- sorte de crème. Y verser ‘doucement et en tournant toujours une livre de farine. Votre pâte étant prête, en prendre gros comme une noix, en former des petits gâteaux ronds que l’on saupoudre d’un peu de cannelle pilée et que l’on dispose sur une plaque de fer. Faire cuire au four.

Annales africaines (Alger) 1919-09-20

MONTECAO Oran 1955 12

MONTECAO Oran 1955 12

 

Laisser un commentaire

 

michelhenrialexandre |
POUR MES POTES |
prostitution etudiante |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ecoblog le blog éco
| Néolibéralisme & Vacuit...
| Maatjes en bier