CASTEL et SAHUQUET de la famille HERNANDEZ

Posté par lesamisdegg le 22 janvier 2018

Robert Castel  était Robert le Bègue dans La Famille Hernandez

-Que représentait La Famille Hernandez?
-Robert Castel RC
: La matrice de l’humour pieds-noirs. Jusqu’alors, seule existait la parodie du Cid en pataouète par Edmond Brua, qui avait remporté un succès local, et même algérois. La Famille Hernandez a été créée le 12 septembre 1957 en France, au théâtre Charles-de-Rochefort. Nous étions 19 amateurs sur scène, représentant toutes les composantes de la population algérienne: des Espagnols, des Français d’Algérie, des Algériens. La pièce a fait l’effet d’un petit coup de tonnerre. 15 soirées étaient prévues. Mais les critiques parisiens, et non les moindres – Claude Sarraute, Pierre Marcabru, etc. – nous ont soutenus. Pour ma part, j’ai joué la pièce 1 700 fois.

- A quoi attribuez-vous ce succès?
- RC A la naissance d’un style, jailli de scènes de la vie populaire algéroise, de trouvailles d’écriture et d’autodérision. Geneviève Baïlac dirigeait le Centre régional d’art dramatique d’Alger, Lucette Sahuquet, Anne Berger, moi et les autres, nous nous moquions tendrement de notre accent. Nous caricaturions nos excès et notre bonne humeur. Et puis Lucette avait du génie dans l’improvisation. Son fameux « Crie doucement! » est intemporel. – Que racontait Purée de nous z’otres?
- Le retour en France d’un couple de pieds-noirs. Purée de nous z’otres avait des résonances plus dramatiques que La Famille Hernandez. Après huit ans de bombes, nous étions 1 million à quitter la patrie pour rejoindre la mère patrie, à vivre un exil dans notre propre pays. Nous avions du chagrin, de la nostalgie, mais pas d’amertume, et aucune visée politique. Moi, quand je veux envoyer un message, je vais à la poste. Cela dit, nous avons peut-être su montrer que la communauté était digne de respect, à une époque où « Cinq Colonnes à la Une », et beaucoup d’autres émissions, esquintait les Pieds-Noirs. Le message, inconscient, résidait dans la douleur de laisser de l’autre côté de la Méditerranée nos souvenirs, nos terres, nos maisons et nos morts. 

la famille HERNANDEZ 1957

la famille HERNANDEZ 1957

 

Lucette SAHUQUET   née le 6 septembre 1926 en Alger rencontre Robert Castel au Centre Régional d’Art Dramatique d’Alger dirigée par Geneviève Baïlac en 1956. Au cours de soirées privées, elle s’amuse avec son amie Anne Berger à créer un personnage proche de «La famille Hernandez» et demande à Robert Castel d’écrire des sketches. Ainsi leur premier spectacle «Scènes de la vie algérienne» allait au fil des improvisations devenir «La famille Hernandez» de Geneviève Baïlac.C’est le 17 septembre 1957 que «La famille Hernandez» est créée au «Théâtre Charles de Rochefort» à Paris avec la troupe du CRAD d’Alger: Lucette Sahuquet et Robert Castel entre autres et une débutante nommée Marthe Villalonga. Cette pièce qui évoque la vie des Pieds-Noirs dans l’Algérie Française de la fin des années cinquante est un succès immédiat et la pièce sera jouée près de mille-huit-cents fois en France (Théâtre du Gymnase en 1958 ou Théâtre Antoine en 1960) et à l’étranger.

 

SAHUQUET et CASTEL la purée de nouz'otres !

SAHUQUET et CASTEL 1963
la purée de nouz’otres !

 

Après l’indépendance de l’Algérie, le couple s’installe définitivement à Paris. En 1962, Lucette Sahuquet et Robert Castel jouent à l’Olympia des sketches orientés sur la vie des Pieds-Noirs. A cette occasion, leur prestation est gravée sur disque par le label RCA. Par la suite, ils signeront chez Barclay et enregistrerons plusieurs 45 tours qui remporteront un certains succès. En 1963, ils écrivent avec Jacques Bedos une fantaisie musicale intitulée «Purée de nous z’ôtres» qui relate le retour d’un couple de Pieds-Noirs en France. Créée au Théâtre des Trois Baudets, cette pièce sera donnée plus de cinq cents fois, Marthe Villalonga complétant la distribution.

 

 

3 Réponses à “CASTEL et SAHUQUET de la famille HERNANDEZ”

  1. Barrère Chantal dit :

    très grand souvenir de cette pièce : un bémol qu’il n’y est pas eut d’enregistrement filmer pourquoi??? j’ai le 33Tr et un CD , il y a eut des reprises mais hélas cela ne vaux pas la première mouture

  2. RUIZ Jean-Paul dit :

    J’ai eu la chance et le grand plaisir de voir la pièce « La Famille Hernandez » à Alger en septembre 1957, donc peu après sa création. J’étais jeune appelé au 45ème Régiment de Transmissions à Maison-Carrée. Un dimanche, en début d’après-midi, le sergent de semaine vient dans ma piaule et me dit : « Mets ta tenue de sortie et présente-toi sans tarder au bureau de semaine ». Il repart sans me donner aucune explication. Au bureau de semaine, nous étions une douzaine de troufions. On nous fait monter dans un camion Dodge et nous arrivons au centre d’Alger. On nous fait descendre du camion et on se retrouve dans un grand théâtre dont je ne me souviens plus du nom. Nous étions bien installés au milieu de la salle qui était comble. C’est comme cela que j’ai vu pour la première fois Robert Castel dans le rôle de Robert le bègue, Lucette Sahuquet, Anne Berger, Marthe Villalonga (Madame Sintès) Clément Bairam etc … Un souvenir inoubliable. Je n’ai jamais su pour quelle raison j’avais été désigné pour assister à cette pièce culte, ce fut un beau cadeau inespéré. À la fin de mon service militaire j’avais acheté le disque 33 tours de cette pièce avec tous les acteurs présents lors de la création. En 1963, j’ai vu cette pièce à Bordeaux au cinéma Olympia, mais les acteurs n’étaient plus les mêmes que ceux que j’avais vus à Alger. Lucien Layani jouait le rôle de Robert le bègue.

  3. Garcia Gino dit :

    oui, il y des un film de la pièce et au film tourné à Alger
    voir sur youtube ou Amazon
    Bonne journée à tous

Laisser un commentaire

 

michelhenrialexandre |
POUR MES POTES |
prostitution etudiante |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecoblog le blog éco
| Néolibéralisme & Vacuit...
| Maatjes en bier