ORAN juin 1962

Posté par lesamisdegg le 30 juin 2016

Les 29 et 30 juin 1962 , l’Espagne du général Franco vient au secours des Pieds-Noirs en affrétant deux ferrys < le Victoria et le Virgen de Africa > .Pour accoster le long des quais d’Oran il aura fallu longuement parlementer avec les autorités françaises réticentes .

Le 30 à 10 h du matin , malgré l’opposition du de Gaulle , le général Franco donne l’ordre à ses capitaines d’embarquer les Pieds-Noirs , faisant fi de la pression imposée par la France .
Franco prévint de Gaulle qu’il était prêt à l’affrontement militaire pour sauver ces Pieds-Noirs abandonnés sur les quais d’Oran et livrés à la barbarie des terroristes djihadistes fells. De Gaulle est également informé que l’aviation et la marine de guerre espagnoles sont en route jusqu’aux eaux internationales , face à Oran .
Face à la détermination du général Franco , la France cède et le samedi 30 à 13 h ces 2 bateaux espagnols ont pu embarquer 2200 Pieds-Noirs , 85 voitures et un camion .Lors de l’embarquement , les courageux capitaines espagnols durent s’opposer à la montée d’une compagnie de CRS sur leurs bateaux , des CRS qui voulaient lister tous les Pieds-Noirs embarqués à destination de l’Espagne.
Finalement à 15 h 30 , les quais d’Oran , noirs de monde se vidèrent . Les bateaux espagnols prirent enfin la mer malgré une importante surcharge .
De l’arrivée jusqu’au départ des ferrys espagnols , les Pieds-Noirs scandaient :

< Viva España ! Viva Franco !!>.

oran gare maritime 06 1962

oran gare maritime 06 1962-photo « collection jeandaniel29800″-

5 Réponses à “ORAN juin 1962”

  1. garcia dit :

    Oui, en effet, l’Espagne nous accueillait les bras ouverts, mais à l’époque nous n’avions pas cette information, trop tard !!!!!

  2. SARBONI dit :

    TRISTE SOUVENIRS DE CE 5 JUILLET 1962 A ORAN
    PIEDS NOIRS NE L OUBLIONS PAS

  3. vicente dit :

    c’est gravé dans mon cœur ce jour la j’étais , depuis 15 jours a attendre un bateau et la c g t des bateaux faisait gréve sans ce soucier de nous
    on venaient de Saida et on était coincé la avec un carton de linge la cage avec les canaris et le tourne disque en plus j’ai vue le feu des cuves a essence ,entassés par terre et un beau matin les bateaux tout blanc sont arrivés le commandant avec le porte voix nous invitez a monter gratuitement
    ça était comme une invasion les gens montés avec des cordes pour allez pus vite mais nous on est restait en bas on ne connaissait personne en espagne
    on a pris le bateau 4 jours après le 3 juillet rien que d’écrire je revoie ces photos devant moi et j’en pleure
    merci de m’avoir laisser la parole un Pied Noir Fière de l’être qui n’oubli pas

  4. Piris dit :

    Ma mère qui était sortie faire des courses a failli être tuée. Elle a eu le réflexe d’entrer dans un couloir d’immeuble et de monter au dernier étage. Partie le matin, elle n’est rentrée qu’à 14 h.!
    Inutile de vous relater mon inquiétude…

  5. Escarabajal dit :

    Après avoir traîné plusieurs jours au port d Oran sans savoir ce que nous allions devenir , mes parents , mes frères , mes sœurs et moi même avons embarqué sur le virgen de Africa , Je n avais que 12 ans en 62 et Je me souviens de ce triste épisode à jamais gravé dans ma mémoire , aujourd’hui les larmes coulent encore . Je me souviens jusqu’ au moindre détail et ce que j ai lu j aurais pu l écrire Aussi , l Espagne nous a accueilli les bras ouverts et le cœur aussi , merci à franco de nous avoir sauvé la vie , à La ville d alicante pour l accueil , Merci à vous de ne pas Oublier .

Laisser un commentaire

 

michelhenrialexandre |
POUR MES POTES |
prostitution etudiante |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecoblog le blog éco
| Néolibéralisme & Vacuit...
| Maatjes en bier