CAGAYOUS

Posté par lesamisdegg le 26 octobre 2015

cagayous 1895 10

Parlez-vous CAGAYOUS ou PATAOUETE ?

On ne saurait dire que Cagayous, de Musette, soit une nouveauté, puisque la publication de ces récits remonte à quelques années, du moins pour les premiers.

Sous le pseudonyme de Musette se dissimulait un journaliste algérien, de son vrai nom Auguste Robinet, mort en 1930 .A partir de 1894, il publia chaque semaine une brochure à dix centimes qui relatait les mots, les hauts faits et la vie anecdotiques de Cagayous. Sous ce nom, Musette avait eu l’idée d’incarner le Gavroche issu de la mêlée des races, du mélange des sangs propre au terroir d’Alger.

Le vocabulaire et la syntaxe de Cagayous représentent un singulier mélange d’argot, d’italien, d’espagnol, d’arabe, de maltais .Quant à son esprit, ce n’est pas une composite bouillabaisse de polissonnerie, de vilaines farces et de mystifications .L’ amour de la bataille voisine en lui avec le bon sens populaire, la probité; la bonhomie, et la finesse. L’ensemble de l’œuvre n’est pas négligeable, puisque la Faculté de lettres d’Alger, dit le Temps du 24 juillet 1931, en prépare une édition intégrale, avec notes et glossaires.

M Gabriel Audisio a choisi les histoires les plus caractéristiques, il y a joint une remarquable préface et des notes.  C’est le volume que l’on nous présente aujourd’hui et qui se recommande surtout par son intérêt documentaire.

Revue des lectures 1931

Laisser un commentaire

 

michelhenrialexandre |
POUR MES POTES |
prostitution etudiante |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecoblog le blog éco
| Néolibéralisme & Vacuit...
| Maatjes en bier