Le 26 Mars 1962 rue d’Isly à Alger

Posté par mdame le 31 mars 2010

 

Le 26 Mars 1962 rue d’Isly à Alger

Que s’est-il passé

Le 26 mars 1962 rue d’Isly à Alger ? <– cliquez

 

Commémoration à Paris de la journée

du 26 mars rue d’Isly à Alger

du26mars1962algerau26ma1.pps 

Ouvrez, cliquez sur DIAPORAMA puis sur “à partir de la Diapositive d’origine

 retour à la page d’accueil   Le 26 Mars 1962 rue d’Isly à Alger dans HISTOIRE fleche_064

images.jpg

 

Publié dans HISTOIRE | 1 Commentaire »

Manifestations contre la célébration du 19 mars 1962

Posté par mdame le 21 mars 2010

1) FR3–Le journaliste Honnorat de FR3 Cote d’Azur ( Draguignan) nous annonce que  le sujet du 19 mars 1962 ( cessez le feu ) sera traité ce soir jeudi 18 mars  entre 19h et 19h20.
 C’est Hervé Cuesta toujours actif et dévoué qui est à l’origine de cette émission.
(PBM)
Les intervenants : Mme Simone Gautier,  M. Pierre Barisain-Monrose et M. Raphael Pastor

Image de prévisualisation YouTube

2) Manifestation contre la date honteuse à Claviers et ensuite à Poquebrune/Argens

Cimetière de CLAVIERS où la Fnaca réunissant 3 villages CALLAS, CLAVIER et BARJEMON célébrait la date maudite Puis au cimetière des Issambres à ROQUEBRUNE/ARGENS, personne ne nous attendait ; la surprise passée, l’adjoint à la mairie a appelé la police et la gendarmerie pour nous virer…
Discussions orageuses avec le Maire JOUSSE  (celui qui a débaptisé le futur rond-point du 19 mars dans un nouveau quartier )
Hervé Cuesta

Image de prévisualisation YouTube

3)  manifestation de Villeneuve lez Avignon (cliquez)

C’ est un album de Darmarlou  une  visite à son site s’impose http://danmarlou.free.fr/

 retour à la page d’accueil   Manifestations contre la célébration du 19 mars 1962 fleche_064

images.jpg

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Extraits du discours de Mme Veil à l’Académie

Posté par mdame le 19 mars 2010

        

Comme vous le savez Mme Veil a été reçue à l’Académie Française .

Dans son discours elle a fait, comme il se doit, l’éloge de celui qu’elle remplace à ce fauteuil  : Pierre Mesmer

Voici la partie qui concerne notre histoire et celle de la Légion . Elle y parle aussi des harkis et à ce sujet n’emploie  pas la langue de bois

                                                   

….En avril 1961, il (Messmer) est au Maroc, pour assister, aux côtés du jeune roi Hassan II, au transfert des cendres du maréchal Lyautey vers le sol français. On ne pourrait imaginer circonstance plus significative : une cérémonie à la mémoire d’un des plus forts symboles de la présence française en Afrique du Nord. Lyautey, qui fut membre de votre compagnie, croyait passionnément à la grandeur civilisatrice du rôle de la France au-delà des mers, et, dans le même mouvement, pressentait que les temps conduiraient à changer le rapport de subordination entre la métropole et les peuples sous sa tutelle. Le retour de sa dépouille à cette date sonne comme un glas.

 À Rabat, le ministre des Armées est informé que quatre généraux – le fameux « quarteron », comme le qualifie aussitôt le Général, avec sa prodigieuse capacité à susciter le pouvoir des mots – soutenu par quelques unités, se soulèvent ouvertement contre l’autorité de la République. Le 1er régiment étranger de parachutistes investit Alger.

Lire la suite… »

Publié dans Non classé | 5 Commentaires »

Lettre ouverte à Monsieur le secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens combattants

Posté par mdame le 19 mars 2010

 

 

27   février   2010  -

 Lettre   ouverte   à  Monsieur   le   secrétaire 

d’Etat  à la Défense et aux Anciens combattants

Je viens de lire dans le Journal officiel des débats parlementaires de l’Assemblée nationale daté du 9 février, votre réponse à la question n° 65711 posée par M.François Lamy, à propos du 19 mars.

Vous répondez,  je  cite : « Les  associations  d’anciens  combattants  ont  bien 
entendu la liberté d’organiser des manifestations publiques correspondant à des anniversaires d’évènements qu’elles jugent dignes de commémoration. Parmi ces dates,   figure l’anniversaire du 19 mars. Les préfets doivent veiller au déroulement de ces  manifestations  dans  de  bonnes  conditions  d’ordre  et  de sécurité. Ils peuvent y participer, en fonction de leur appréciation du contextelocal.  Le niveau de représentation  de  l’autorité  militaire est décidé selon les mêmes critères, en liaison avec les préfets. Ces règles sont rappelées dans unecirculaire aux préfets du 19 février 2009, qui reste applicable ».

Lire la suite… »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Qui aura son nom au Quai Branly ?

Posté par mdame le 4 mars 2010

Qui aura son nom au Quai Branly ?    dans MONUMENTS photo-2016319-S 

 

                                            Mémorial du quai Branly?

memorialquaibranly dans MONUMENTSLe gouvernement veut faire inscrire le nom des victimes civiles de la guerre d’Algérie sur le Mémorial du quai Branly, à Paris, a annoncé  Hubert Falco, secrétaire d’Etat à la Défense et aux anciens combattants. Inauguré en 2002, ce monument aux morts est composé de trois colonnes hautes de 6 mètres et animées par des afficheurs électroniques lumineux. Sur la première défilent en continu les noms et prénoms des 23 000 soldats, morts pour la France en Afrique du Nord.

Qui aura sa place sur ce mémorial?
Quelles victimes civiles et militaires?
Si les victimes civiles, métropolitains en exercice sur le sol algérien durant la guerre, sont facilement identifiables, si les victimes Pied-Noirs, qui on été retrouvés sont bien connus, qu’en sera t-il de ces disparus dont les noms figurent sur le « Mur des disparus » de Perpignan? Devrons-nous instruire de nouveaux dossiers? Tous ceux qui seront présentés par les associations seront-ils acceptés?
Mais à présent parlons des harkis qui ont été exécutés par le F.L.N. et dont même l’administration militaire ne connait pas tous les noms? Comment les associerons-nous à ce mémorial et dont le nombre représente trois à quatre fois le nombre de soldats nommés sur ce mémorial?
Une nouvelle injustice, une nouvelle plaie pour cette communauté déjà durement touchée!
Soyons vigilants, dans nos associations pour que nos amis ne soient pas oubliés et que les associations représentatives de la communauté harkis travaillent pour ce devoir de mémoire.
Maintenant, si comme l’a déclaré Hubert Falco, secrétaire d’état aux anciens combattants, les premières victimes à figurer sur le mémorial sont celles qui sont tombées le 26 mars 1962 rue d’Isly à Alger sous les balles de l’armée française, il sera difficile de défendre la date du 19 mars comme celle du cessez le feu en Algérie puisque ce sont nos propres soldats qui l’ont rompu.

 retour à la page d’accueil   fleche_064

images.jpg

Publié dans MONUMENTS | Pas de Commentaire »

19 MARS 1962

Posté par mdame le 3 mars 2010

 19 MARS 1962  dans

19 MARS 1962               

    UN FAUX ANNIVERSAIRE POUR UN FAUX ARMISTICE


Avec l’aimable autorisation de l’auteur                                                                                            

                                                

Créé en 1961 pour venir en aide aux victimes de la guerre d’Algérie, le « Secours de France » poursuit cette mission, majoritairement en faveur des anciens harkis et de leurs familles. On trouvera, ci-après, publié par l’association, un texte de M. René Mayer, pied-noir, polytechnicien et haut fonctionnaire, qui participa à l’élaboration et à la mise en œuvre  du plan de Constantine. Il rétablit la vérité politique et juridique sur ce qu’il est convenu d’appeler les « accords d’Evian » et le cessez-le-feu, décidé lors de sa signature, avec effet au 19 mars 1962.


La FNACA , une organisation d’anciens combattants de la guerre d’Algérie, d’un genre un peu « orienté », fait campagne auprès des Maires de France pour que dans chaque ville, une rue ou une place porte le nom du 19 mars 1962. Cette date est celle de la signature des prétendus « accords » d’Évian.

La FNACA est la seule association d’anciens combattants à poursuivre cet objectif. Pour commémorer le souvenir des morts de la guerre d’Algérie, les autres préfèrent la date du 5 décembre.


En faisant état auprès des élus locaux du nombre d’adhérents qu’elle revendique sur leur territoire, en se présentant faussement comme la seule organisation à représenter les soldats du contingent envoyés en Algérie, elle obtient souvent satisfaction de la part d’élus qui ne sont pas toujours bien informés. Ceux qui osent protester contre la célébration d’une date aussi discutable sont présentés par la FNACA et par les partis qui la soutiennent comme des adversaires de la paix, des «fascistes», voire des tueurs.

Lire la suite… »

Publié dans "LES EVENEMENTS" en ALGERIE | 1 Commentaire »

19 MARS 1962 :

Posté par mdame le 2 mars 2010

19 MARS 1962 : LE CESSEZ-LE-FEU… ou
la victoire du FLN

de Joseph Castano

                                       Avec l’aimable autorisation de l’auteur                                                                                                                  

 

LA   V E R I T Ẻ ?… C’EST  CELLE-LẢ !

La lutte pour l’indépendance de son pays justifie telle de telles atrocités ? Repentance pour qui ?

 «Il y a eu  envers les Pieds-Noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre au même titre que la Turquie envers les Arméniens »  (Hocine Aït Ahmed – chef historique du FLN)

         Pour ceux qui n’acceptent pas la vérité, voici quelques photos édifiantes de la barbarie du FLN… et, çà, ce n’est pas de la fiction : ce sont des preuves !

Visages lacérés où les yeux manquaient, nez et lèvres tranchés, gorges béantes, corps mutilés, alignement de femmes et d’enfants éventrés, la tête fracassée, le sexe tailladé ; c’était le lot journalier de la terreur… Malheur à ceux qui refusaient d’obéir au FLN ! Un sadisme et une cruauté sans pareil à l’égard de ceux qui aimaient la France…

           

« La France a commis un crime : Elle a livré le peuple algérien aux tueurs et aux assassins ! »  (Ferhat Abbas (ex-leader du FLN)

Ci-dessous, Musulmans assassinés à l’Arba, le 27 février 1956. Les tortionnaires ont commencé par leur couper les paupières, le nez et les lèvres, avant de les achever tandis qu’un troisième était égorgé devant sa famille… pour l’exemple.

Lire la suite… »

Publié dans "LES EVENEMENTS" en ALGERIE, HISTOIRE | Pas de Commentaire »

 

michelhenrialexandre |
POUR MES POTES |
prostitution etudiante |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecoblog le blog éco
| Néolibéralisme & Vacuit...
| Maatjes en bier